Les tarlouzes débarquent à la maternelle

tarlouze2.jpg

Voici une animation à la bibliothèque Louise Michel (Paris): Les travelos viennent raconter des histoires (on imagine facilement de quoi ça parle…) aux gamins. Ce que je me demande une fois de plus, c’est QUE FONT LES PARENTS? Ou alors ce sont tous des fiottes? Personne pour débarquer et casser la gueule à ces machins et aux instits qui organisent ces saloperies?

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.



32 Commentaires

  1. Une petite pour la route :
    Ribéry reçoit son avis d’imposition.

    Il est très surpris de voir que ses impôts ont augmenté alors qu’il a déclaré la même somme que l’année précédente.

    Furieux, il se rend au centre des impôts, pour faire une réclamation.

    Monsieur le percepteur, dit-il, je ne comprends pas la hausse de mes impôts.

    J’ai déclaré le même revenu que l’an dernier, un million d’euros par mois et j’ai une augmentation de mes impôts, c’est pas possible !

    Si Monsieur, dit le percepteur,

    le PLAFOND de la Sécurité sociale a été rehaussé.

    Et alors, dit Ribéry,

    C’est à moi de payer les travaux ???????

  2. ET LES REACTIONS DE COLERE CELA LES CHOQUENT????? LA PERVERSITE QUI S’INSTALLE DE +EN + DOIT PREPARER LES ENFANTS DES LECOLE A ETRE DES PROIES FACILES POUR TOUTES SORTES DE DETRAQUES QUI N’ATTENDENT QUE CA!!! SI NOUS LES LAISSONS FAIRE, NOS MOMES SONT FOUTUS!!! QUE CEUX ET CELLES QUI TROUVENT CES INTERVENTIONS SCOLAIRES « NORMALES » ILS MERITENT DE NE JAMAIS POURVOIR SE REPRODUIRE CAR EUX MEMES SONT DES DANGERS POUR LEUR PROPRE PROGENITURE…

  3. A l’école!!! A L’ÉCOLE!???
    une histoire qui a 15 ans, racontée par ma mère (87ans en 2019).
    Elle cause avec ses 3 arrières petits enfants 9, 7 et 5 ans… Ils arrivent de l’école: » …et vous vous voudriez faire quoi quand vous serez grands?(pas banal comme question pas vrai). » Les 2 plus grands répondent des trucs que l’histoire n’a pas retenu… Et alors le petit de 5 ans répond: »moi je veux être homosexuel ».
    Ma mère,ça lui a fait bizarre. Elle m’a raconté. Bon tout va bien pour lui, je m’en félicite. Mais le bourrage de crâne à l’école ça me fait GMMZTROMGRETZXHOUPSTAGGG…voyez-vous

  4. Mais quelle horreur ! Bientôt des séances de troudeculage devant les gosses ? Et les adultes présents ont l’air heureux… Leurs frères djihadistes vont bien s’amuser le moment venu de commettre leurs exactions, ça va être du lourd. L’éducation nationale laisse faire ? C’est bien ça le pire. Comme quoi, tout est prévu de longue date.

    • @GLOCK 17C dit :
      22/MAR/2019 À 12 H 24 MIN

      la soi-disant éducation prétendument nationale française est impossible à sauver.

      Même un dictateur intelligent n’y parviendrait pas, car il faudrait :

      1) licencier immédiatement 400 000 personnes qui n’ont rien à y faire. (Des enseignements bidon comme l’histoire des religions…..comme les filières psycho-psycha etc….)

      2) pour les personnels restants, instaurer une structure de type l’ordre des médecins, avec divers serments et engagements forts analogues au serment d’Hippocrate, dont la violation coûterait la radiation immédiate. Voici quelques pistes :

      a) ne jamais aborder dans les cours de sujets politiques, même par allusion.

      b) radier sans pension (indépendamment des sanctions pénales de tout le monde, qui suivraient leurs chemins parallèlement), tout enseignant qui aurait été convaincu de la moindre TENTATIVE d’obtenir des relations sexuelles avec un élève ou étudiant (car l’ordre doit être rétabli du bas en haut de l’institution). Hors des locaux de travail, chacun fait ce qu’il veut, OK, (et à notre époque on trouve dehors tout ce qu’on veut !) mais pendant le travail, dans les établissements, cette règle doit être absolue, point.

      c) rétablir l’excellence et l’élitisme partout où on les a tués. Les diplômes d’Etat doivent être les plus recherchés, l’Etat doit offrir ce qu’il y a de mieux. (Aujourd’hui c’est le contraire…..)

      3) rouvrir généreusement l’éventail des salaires, car l’écrasement désespérant des hiérarchies a fait dramatiquement chuter le niveau moyen. De Gaulle avait introduit des augmentations substantielles pour les professeurs de sciences dures en classes de première et terminale (Mathématiques, physique et chimie), moitié sous forme de diminution d’horaires statutaires, moitié sous forme de primes spéciales indexées comme les salaires principaux. Pour les professeurs de français, de Gaulle avait tenu à créer des  »premières chaires » qui leur procuraient des avantages non négligeables (dont par exemple entre une heure et deux heures de moins dans le service obligatoire).

      4) augmenter de façon drastique le nombre d’heures de cours dans les matières fondamentales et recréer les options durant les deux dernières années au Lycée : le système TC/Sciences Ex/philo était parfait. La section  »Sciences Ex » était très courue, ses programmes de maths et physique étaient excellents et pas triviaux du tout, et en classes de philo, il y avait un programme scientifique de base obligatoire qui tenait la route, par exemple il y avait un petit programme de cosmographie où étaient expliquées (en termes très simplifiés mais qui donnaient l’essentiel) les phases de la lune, ainsi que le mécanisme des éclipses de lune et de soleil. Et il y avait aussi un vademecum de trigonométrie qui comprenait toutes les plus importantes formules d’addition de ces fonctions, sans démonstration. Donc un bac philo n’était pas synonyme d’ignorance crasse en matière scientifique.

      5) virer sans pitié TOUTES les religions des établissements scolaires, et sans tricherie possible. Dans l’ancien système, l’instauration des  »aumôniers » faisait rentrer par la fenêtre ce qu’on avait fait sortir par la porte, résultat, quand les communistes ont demandé à avoir des heures à égalité avec les aumôniers, ça n’a pas pu leur être refusé, et je me souviens que les classes terminales et de première année prépa, le jeudi après-midi, étaient devenues un terrain de prédilection pour l’endoctrinement par la religion d’un côté et par des apparatchiks du PC »F » de l’autre. Ces dérives doivent disparaître sous peine de faire crever le système (car l’une des causes principales de la faillite totale du  »Mammouth » est justement ces endoctrinements parallèles aux heures de cours et de travail d’acquisition de connaissances et de techniques).

      6) Il faudrait revaloriser massivement les filières d’enseignement technique.

      Après 1945, l’Etat avait enfin créé un véritable enseignement technique en France, où les salaires étaient en moyenne 10 % de plus que dans les filières  »classiques ». Le sommet de ce système était la création de l’ENSET de Cachan. rien n’était mieux conçu, ce système était excellent pour l’industrie française et aussi pour l’éducation nationale car on n’entrait que par concours dans les plus prestigieux des établissements techniques; Le concours d’entrée à l’Ecole dite  »des Arts et métiers » (les  »gadzarts ») était offert un an après la sortie des classes Terminales Techniques. Tout ça formait un ensemble cohérent, élitiste, performant. Par exemple : le sous-directeur des usines Renault (Lefaucheux) n’était pas un polytechnicien, c’était un centralien (promo 1922), la grande école la plus proche des Arts et Métiers.

      Or l’enseignement technique n’a cessé de se dévaloriser depuis les années 1950. Les élèves de l’ENSET qui réussissent en agrégation préfèrent enseigner dans des Lycées, car certains établissements techniques ont une réputation de  »dépotoir ». Ce scandale doit cesser, il fait partie de ce qui crève la France.

      7) Il faudrait enfin rétablir une véritable mixité d corps enseignant. Les décideurs de France, hypocritement, vous parlent de quotas pour l’emploi des femmes, mais ils ont laissé se féminiser à 80 % le corps enseignant. Il est bien évident que cette féminisation a largement entraîné une prolétarisation de la profession. Et les gouvernements en profitent pour comprimer ) mort les dépenses salariales dans ce corps de métier, devenu de loin le plus mal rémunéré d’Europe (et ne comparons pas avec le reste du monde, alors là cette comparaison c’est la Bérézina). Donc  »ils’ vous parlent e quota, mais en même temps ils profitent insolemment de la féminisation pour comprimer les salaires. A ce propos, la magistrature est aujourd’hui aussi féminisée que l’enseignement…….).

      Bref, il faudrait une bouleversement de la même ampleur que WW2 pour qu’on puisse faire ce qu’il faut dans l’enseignement français. En attendant, faire le dos rond et utiliser le plus possible les enseignements privés de qualité. Si vous n’en connaissez pas, demandez au député socialiste du coin, lui il les connaît tous. Pour trouver un socialiste qui n’a pas mis ses enfants dans l’enseignement privé, il faut se lever de bonne heure !

      • A qui la faute…
        A ces négroïdes qui ont rempli les classes depuis quarante ans… et à la gauche et son collège unique…son mythe égalitaire…son électoralisme cosmopolite déstructurant les normes sociales et sociétales…la droite a suivi par la suite…
        On a abaissé le niveau pour ces bamboulas qui de quatre à seize ans à l’école, sortent du système sans toutefois savoir lire, écrire, compter correctement…les blancs étant obligés d’attendre ces singes…en devenant aussi cons qu’eux…
        Les classes d’âge postérieures aux années quatre-vingts sont d’une inculture crasse…
        J’avais lu dans GEOHISTOIRE qu’un instituteur, pendant l’occupation, en début de carrière gagnait 4500 euros actuels …tout est dit…
        Quand on allait dans le privé dans les années 70…c’était qu’on n’avait pas le niveau dans le public…l’Etat offrait ce qu’il y avait de mieux…aux élèves de se mettre au niveau en travaillant ou en se faisant éjecter…
        Aujourd’hui, c’est le contraire… seul l’enseignement privé de haut niveau permet de sauver les meubles…

        • @ D’une éducation…l’autre…📓👨‍🎓…👲🏿🍔🍟 dit :
          25/MAR/2019 À 21 H 30 MIN

          Nous sommes donc d’accord sur tout.

          C’est un désastre total, fondateur.

          De Gaulle a été accusé injustement, mais je le pense sincèrement hors de cause.

          Il a voulu passionnément une France indépendante, dotée d’une recherche scientifique de haut niveau. Il n’a jamais sacrifié à la démagogie égalitariste, je l’atteste. Il est exact qu’il n’a pu éviter une certaine austérité budgétaire, parce qu’il q créé la force de frappe française à marches forcées. Mais il a voulu conserver l’élitisme, et jusqu’en 1968, il n’a jamais rien concédé aux égalitaristes, ni aux écolos de l’époque, qu’il savait tout droit venus d’Amérique, en mission pour torpiller au maximum les velléités d’indépendance scientifique et énergétique de la France. Les dirigeants occultes de la France avaient globalement bien géré le pays durant la Quatrième République, mais étaient contrecarrés par une gauche marxiste dans l’ombre de laquelle veillait un parti communiste puissant (entre 23 et 27 % des voix à toutes les élections proportionnelles, législatives et autres). , inféodé à Moscou et resté stalinien jusqu’au bout (exemple : les communistes ont approuvé chaudement l’intervention des chars russes en Hongrie). Donc en 1958, quand de Gaulle est revenu, il a trouvé des tas de projets en chantier(dont le projet de la bombe atomique purement français), mais ces chantiers étaient tous au point mort. C’est de Gaulle qui les a remis en route, tous, même celui du Marché Commun.
          Donc malgré toutes les difficultés, de Gaulle avait réussi pleinement son projet d’indépendance énergétique et scientifique française. Contrairement à Albion, la France a créé seule sa bombe A (1960), sa bombe H (1967), sans aucune aide extérieure, se hissant ainsi au troisième rang des puissances militaires du monde. (L’Angleterre n’a rien créé durant es années, se contentant paresseusement profiter des boucliers A et H des USA mais avec  »double clé », i.e. interdiction de sen servir sans la permission expresse de l’Oncle Sam. Autant dire que militairement, l’Angleterre n’était qu’un pseudopode européen des USA.

          Pour tout cela, il avait fallu à de Gaulle une recherche scientifique etun système d’instruction publique intacts, il faut reconnaître qu’il n’y a pas touché. Le taux de reçus au bach Math Elem et Sciences Exn’a jamais augmenté avant 1968. Le niveau de la Science française était remarquable, nous avions rattrapé presque tout notre retard sur l’Allemagne en Physique et nous l’avions plus que rattrapé en Mathématiques. Nous n’étions légèrement à la traîne qu’en Chimie industrielle, et là encore, on avançait à pas de géant.

          Mais les forces contraire n’étaient que dormantes, hélas pas mortes. Tout s’est cassé la gueule en beauté en 1968. Ce 1968 est assurément le point de départ de notre dégringolade formidable, qui se poursuit encore en ce moment. Marcuse et ses petits copains hippies ont débarqué ici comme en 1944, mais pour une tout autre mission : saboter au maximum ce que de Gaulle avait construit, tuer l’Europe de de Gaulle-Adenauer, démolir l’élitisme français, les ambitions énergétiques françaises et l’indépendance française, par toues les moyens. Le moyen choisi a été de démolir notre système magnifique instruction publique, longtemps resté unique au monde : nous le devions en partie à une franc-maçonnerie patriotique des années 1870-1914 , qui a joué loyalement le jeu de l’élitisme républicain/ascenseur social. Nos hussards noirs avaient gagné 14-18 à un contre deux, et avaient conservé ce système intact malgré la débâcle de juin 1940. Cette caste a tourné sa veste, au début discrètement au début des années 1960, quand il devint évident que la France allait devenir la troisième puissance nucléaire du monde.C’est à petit bruit qu’elle a commencé son travail de sape pour démolir ce système d’enseignement qu’on pouvait qualifier  »d’élitisme populaire ». Elle s’est donnée le temps, le terme du projet était prévu à trente ans de distance. 1968 a été un coup d’accélérateur magistral dans cette action de longue haleine. Mais la Bête a résisté tant bien que mal au moins trente ans de plus, et résiste encore de nos jours, mais faiblement. Globalement, aujourd’hui, les employés des USA ont gagné, ils ont démoli cette institution à 90 %.

          Le livre que vient de sortir de Villers est très éclairant (  »J’ai tiré le fil du Mensonge et tout est venu »). J’y ai appris avec effarement, par des documents imparables (plus de cent fac-similés) ce que j’avais plus ou moins confusément compris depuis plus de trente ans. En particulier, j’y ai vu des documents précis qui démontrent ce que je ne cesse de dire partout depuis 1981 : ce sont les américains qui désirent sataniquement foutre en l’air le programme nucléaire français. Si Giscard a été viré en 1981 (moyennant, c’est très probable, des flots d’argent anglais sur Mitterrand pour sa campagne, conjugués à une importante fraude électorale, beaucoup beaucoup de morts ont voté en 1981….) c’est UNIQUEMENT pour porter un coup fatal aux ambitions nucléaires françaises. D’ailleurs la grosse presse, le 11 mai 1981, titrait (en gros caractères) :  »MITTERRAND ELU », et au-dessous, en caractères moitié moins grands :

           »Quatorze centrales nucléaire déprogrammées ».

          D’ailleurs tout se tient; ce catastrophique abandon de nos ambitions nucléaires va s’accélérer à fond grâce à l’entrée en phase terminale de l’agonie de notre actuel système d’instruction publique. Car au train où vont les choses, on n’aura pas en France la matière grise nécessaire pour faire fonctionner un parc nucléaire de l’envergure de celui de la France (déjà, le Viaduc de Millau a été entièrement construit par les belges). Tout sera piloté de l’Amérique du Nord. Le livre de De Villers est une mine inépuisable où l’on suit pas à pas, à livre ouvert, l’histoire de notre décadence depuis 1914. Une décadence due pour l’essentiel à la démolition réussie de notre système d’instruction publique. voilà où ça mène, au bout de plus de trente ans, de flatter les pulsions égalitaristes du peuple, un peuple qui applaudit ici et maintenant à toutes les mesure de nivellement par le bas. En somme, un peuple qui applaudit à son propre suicide.

          • « Elitisme populaire »…
            Quel merveilleux leitmotiv ce serait pour des politiciens dignes de ce nom…
            Aujourd’hui la formule relève de l’oxymore…
            Les ahuris courent les rues…subissant un pouvoir verrouillé aux mains d’incapables qui « gouvernent » cette masse molle et inepte…en se goinfrant à leur frais…

            Gilets jaunes acte 2345…

            Il suffit de voir les gilets jaunes…ils y a des gens biens là-dedans…sans aucun doute…mais que d’ignares…de doux rêveurs…de velléitaires qui prétendent pouvoir « changer le monde  » en marchant chaque samedi au devant des flics pour se faire matraquer la gueule … Ils en redemandent…et viennent maugréer ensuite, pour avoir voté Macron avant…

            Bac 2019 : 100% de réussite !
            Si c’est pas ça l’égalité ! 😂

  5. A force de tout supporter, on finit par tout tolérer.A force de tout tolérer, on finit par tout accepter.A force de tout accepter, on finit par tout approuver.

    Saint Augustin

  6. Pour rappel les pedos de l’UE ont définis 5 genres oups !!! Faut bien les créer pour valider leur théorie. Person j’entre avec une MG42 et j’arrose même les mimes déjà foutus

    • @etoiledusud dit :
      22/MAR/2019 À 21 H 21 MIN

      Calmez-vous, étoile du sud, ce n’est qu’un début ! les prochaines lois sont déjà toutes prêtes et n’attendent que d’être votées dans toute l’Europe. Un paradis pour vieux amateurs avertis.

      Quant à l’Ecole, quand elle n’initie pas à ces jeux aussi intéressants qu’agréables, elle endoctrine les gamins et fillettes à grands seaux de marxisme délétère, alors entre Charybde et Scylla………..

  7. On impose ça à mon petit fils Gabriel/Clovis et bien mon fils et moi ont déboulent de suite. Il porte pas ces prénoms qui ont une signification pour devenir une tarlouze.

  8. A quand les travelots du bois de Boulogne dans les crèches pour faire de la nurserie? avec pour chef de bande la mère Macron avec ses cannes de serin et ses genoux de coucou!

  9. La descente de ce pays moribond est décadent, personne pour hurlé son dégout contre ces ordures du pouvoir qui délibérément souille l’enfance des enfants, FRANCE tu sera juger plus sévèrement que Sodome et Gomorrhe.

    lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
    Chacun cherchera à jouir tout ce qu’il peut
    L’Homme répudiera son épouse autant de fois qu’il se mariera
    Et la femme ira par les chemins perdus (creux) prenant celui qui lui plaira
    Enfantant sans donner le nom du Père

    Mais aucun Maître ne guidera l’Enfant
    Et chacun parmi les autres sera seul
    La tradition sera perdue
    La loi sera oubliée
    Comme si l’Annonce n’avait pas été faite et l’homme redeviendra sauvage
    6
    Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
    Le père prendra son plaisir avec sa fille
    L’homme avec l’homme la femme avec la femme
    Le vieux avec l’enfant impubère
    Et cela sera aux yeux de tous : La prophétie de Jean de Jérusalem

    Cette prophétie visionnaire décrit les temps présents avec une fascinante acuité…
    Elle aurait été écrite en 1099 par Jean de Jérusalem (ou Jean de Vezelay), membre de l’Ordre des Templiers.

    • Tu peux y ajouter celle de NOSTRADAMUS c est autant Pire avec l invasion de l islam !!! y c est pas tromper le Vieux !!! et puis dans ce qui ce passe dans l actuel , celle de lOBSANG RAMPA dans la 13 ième chandelle mais lui comme consolante il prédit l age d or après le Merdier !!

  10. Dans le nouvel « ordre » mondial, il faut joindre l’inutile au désagréable et faire vivre tous les parasites « associatifs » à caractères « festifs », de toutes façons le con qui paye … c’est nous !

  11. pour ceux qui se demandaient à quoi pouvait bien ressembler une société et une culture en pleine décadence, bonne pioche vous y êtes !

    • @Gentil mais pas trop dit :
      22/MAR/2019 À 9 H 09 MIN

      Mais non, non ! on n’y est pas, on en est encore très très loin ! souvenez-vous que toujours et partout, la réalité dépasse la fiction !

  12. Putain!!!!! La, on est vraiment au fond. Remarque, avec l’exemple de l’Elysée, plus rien ne m’étonne…

  13. Les clowns..comme les gilets jaunes...c'est fini ! ... 🤡 Ah là là les petits n'enfants !!!! dit :

    Lol la photo !!!…. du Chuck !!!
    Léon…t’es pire que moi….

    Entre les taffioles qui racontent aux enfants médusés des contes non genrés avec des personnages non racisés !!!
    Et mamie-momie Macron qui ressemble de plus en plus à un vieux trav’ masochiste du Bois de Boulogne sortie d’on ne sait quel bosquet malpropre… pour se faire humilier au Match !!!!…

    Ouais ouais ouais…

    Que ne ferait-on pas pour tourner la page !!!!
    LF

  14. SODOME ,PATHETIQUE ,des morts vivants ,tous rendront des comptes ,parents ,instits ,rectorat ,etc pauvre Chuk Norris qui a un sosie fiote !!

  15. La prochaine étape c’est quoi ? Cours d’éducation sexuelle en petite section avec travaux pratiques? comme ça les pedopoltiques et pedostars pourront s’en donner a cœur joie.

  16. pour une fois que des mistons bien blanc ( lavé avec homo) normal il s’agit d’une bibliothèque, donc une zone protégé un répulsif du savoir et de l’intelligence, qui tient a distance les rats .

  17. La démolition intégrale voulue par nos soit-disant « élites » qui sont en réalité des satanistes. Nous laissons faire ? le cauchemar est au bout de toute cette folie.

  18. Une chose que je ne verrai jamais mais que j’imagine sans aucun doute , c’est la réaction de madame ma mère (née en 1929) à cette ignominie .Sûr , une baffe serait partie , a minima ! Dire que mes parents cocos. ont voté pour la mitte !

    • A déterrer de toute urgence ! (Mitterrand)
      Qu’est ce que je fous ici ? (Chuck Norris)
      C’est les barbus qui vont etre contents…on donne le baton pour se faire battre avec des scènes pareilles ; allez, encore 100 conversions supplémentaires en France !…Ces tarlouzes creusent leur propre tombe.

  19. Plus rien ne peut nous surprendre, les garçons sont des (filles)les filles des mecs,avec ces parents qui ne font pas leurs boulots, les profs qui sont sensés protégé nos enfants et surtout donner le savoir participent à cette mascarade, les enfants ne demandent qu’une chose (que les adultes les laisse tranquillent avec leurs déviance sexuelles,)comment demain ces jeunes seront le bon du mauvais,une génération de fiottes ,qui feront des marche blanche,et qui n’aurons pas de couilles ,pauvre pays tu te meurt et il faut laisser faire?alors non et le non il faut se battre comme des chien enragé!!!!!!